Tour de Cesson
La Tour de Cesson

Cet édifice fût construit en 1395 sur ordre du duc de Bretagne Jean IV de Montfort. Il est construit sur 70 mètres de hauteur sur un éperon rocheux dominant la baie. cet emplacement stratégique a été choisi afin de protéger l'embouchure du Gouët et la ville de Saint-Brieuc des attaques des pirates. Les ruines de la tour de Cesson sont classées Monument historique depuis 1926.


musée d'art et d'histoire
Le musée d'art et d'histoire

Installé depuis 1886 à l'intérieur des locaux de l'ancienne gendarmerie municipale, le musée d'Art et d'Histoire de Saint-Brieuc a vu son fonds être constitué au cours du XIXe siècle, lorsque les conservateurs sollicitèrent des dépôts de l'Etat et recherchèrent des dons. Situé au centre-ville, le musée d'Art et d'Histoire de Saint-Brieuc propose également des visites guidées et des ateliers.

maisons d'époque à saint-brieuc
Les maisons en pans de bois

Les maisons en pans de bois sont encore nombreuses à Saint-Brieuc, notamment rue Fardel, place au Lin, rue Pohel, rue Quinquaine et rue de Gouët (Hôtel dit des Ducs de Bretagne, 1572 ; maisons de la Barrière et Le Ribault, 16ème s et l'Hôtel de Bellescize (17ème s.)


cathédrale saint-etienne
La Cathédrale Saint-Étienne

Cette cathédrale catholique et un monument historique de Bretagne. C'est l'une des neufs cathédrales historiques de Bretagne. Elle est actuellement le siège de l' évêché de Saint-Brieuc-Tréguier, connu sous ce nom depuis 1852. La cathédrale actuelle, de style gothique, a été construite au XIVe siècle et au XVe siècle. Certaines reliques de Saint Brieuc lui-même, datant du VIe siècle, y sont conservées.


basilique notre dame de l'espérance
La basilique Notre Dame d'Espérance (1854 - 1877)

L'édifice actuel est le quatrième à être construit à cet emplacement. En 1500, le sieur Dolo Pierre, seigneur de La Coste à Plaintel, reconstruit la chapelle de 1440 et crée un desservant.

La chapelle devient la propriété des marchands et artisans de la ville, groupés en congrégation de l'Immaculée Conception en 1716. Elle est bénie en 1719 après les travaux, et sert de salle d'assemblée pendant la Révolution. La direction de l'exécution de la chapelle de 1854 est confiée à Théodore Maignan, entrepreneur et architecte, secondé par le chef maçon Joseph Camart.

Les anciennes fondations servent pour les piliers de la nef, et la largeur du XVIIIe siècle sert de module au tracé du plan. Les proportions restent classiques dans les arases des différents niveaux de corniches, de bandeaux et de clefs. En 1877, la nef est agrandie d'un déambulatoire et de sept chapelles.


Eglise Saint-Michel
L'église Saint-Michel (1837 - 1841)

La construction de l'église Saint-Michel actuelle commenca en 1837 et s'acheva en 1841.. Elle a été construite à 88,68 mètres au-dessus du niveau de la mer. L'église Saint - Michel a été bâtie comme un temple à l'effigie de Saint - Michel. Sur les murs de cette église, placée sous le vocable du Prince de la Milice céleste, se déroule toute l'épopée de l'Ange. L'attachement de la population au granit a imposé à l'artiste de conserver, au milieu de ses peintures, les saillies d'une pierre sombre et froide.

Cette église a été construite par Monsieur LORIN, architecte de la ville de Saint - Brieuc selon le style néo-classique. C'est du faux Bramante (Donato d'Angeli ou d'Agnolo, dit Bramante) (1444 - 1514), de style architectural dorique avec des colonnes toscanes. Bramante recherchait des effets monumentaux dus à l'équilibre entre l'espace intérieur de l'édifice et les masses solides de la maçonnerie.


fontaine de saint-brieuc
La fontaine Notre-Dame du XVe siècle

Dans le bas de la place, aménagée en 1849, la chapelle du XIIIe siècle est totalement reconstruite en 1470. Au XVIIIe siècle, l'édifice menaçant ruine est utilisé jusqu'en 1835, date à laquelle la paroisse décide de choisir un nouvel emplacement. En 1839, l'ancienne église et son cimetière sont détruits, et un nouveau cimetière est situé dans le champ Gilette. L'église Saint-Michel, dotée d'un orgue Cavaillé-Coll en 1873, est édifiée par Lorin (1781-1846) et consacrée en 1875. Pendant l'occupation allemande, un poste émetteur clandestin est installé derrière l'orgue par l'abbé Fleury, martyr de la Résistance en 1944.


phare de Binic
Le Phare de Binic

Construit en 1853 au centre du musoir de la jetée de Penthièvre qui ferme les bassins du port, le phare de Binic fut allumé pour la première fois en mai 1854. Haut de 12 m, c'est une tourelle cylindrique en maçonnerie de pierres apparentes, avec un escalier intérieur en colimaçon (45 marches).Il est aujourd'hui inhabité.


port du légué
Le port du Légué

Ancien port de commerce, le Légué est le port de Saint-Brieuc. Long de 900 mètres, il est doté d'un bassin à flôt qui lui permet d'accueillir de petits cargots de 500 à 1500 tonnes. Il vient d'être entièrement rénové.